Ben quoi ? J'en rage, c'est tout ! La poésie, c'est pas du mou pour les (t)chats...

24 sept. 2022

Hugo back in time

Je fais souvent ce rêve intense et fulgurantd’un élu éloquent et rappelant ses pairsà la moralité solide et solidaireque leur intiment leurs mandats, subséquemmentIl monte à la tribune et se frotte les mainsdélivre à l’Assemblée un rapide salutdès son introduction évoque les canutset les métiers perdus au nom de l’Argent-SeinFaisant feu de l’injuste et de l’indigne loimassacre entre ses doigts l’hypocrisie des castesjouissant du pouvoir pour n’en faire qu’un fasteou quelque autorité sans en porter la croix !Leur sacro-sainte loi de... [Lire la suite]

11 sept. 2022

Dites-moi "clan" !

"Mais peut-il être questionD'aller tirer des exemplairesDe son individu si onN'en a pas une idée plus claire ?">J.L.< Ceux de juillet... les aoûtats...et tous les autres, restés las,n'auront jamais connu la chanceque c'est de prendre des vacances,n'importe quand...comblés, papa, maman et moi ! La famille, cet uniformeau livret dédié à la norme,ne fut jamais notre credo,ni pour la patrie - loin s'en faut !ni par le sang,mais pour nous réclamer de L'Homme... Arpentant, d'une mer étale,la promenade littorale,la chaîne intime... [Lire la suite]
25 août 2022

Êtres (à l'aube)

En aube blanche et consacrée, l'Aujourd'hui vientraillant l'Hier et ses replis d'arrière-gardeet sans futures épousailles qui le bardentmais cette quotidienne faille d'avoir faimprenant Ses Mains Tout passera - je le sais bien, mon bel egocomme il se doit, ainsi qu'au cheveu la caresseapaise un front fiévreux de sa délicatesseet nul orgueil à l'horizon, aucun échoà cet écot Regarde... Embrasse l'alentour, Ô mon Réveil !au sortir d'un faste sommeil, les bras ballantveuve est la nuit devant le jour et son plain-chantfleuve écoulant... [Lire la suite]
07 août 2022

À fleur de sang rien d’impossible !

à notre cher Onc' Joe Krapov,ses regards et ses mots, oh ! si pertinemment impertinents !(aussi pour ce qu'ils ravivent, en moi, le souvenirde mon meilleur ami, trop tôt parti...Né, comme moi, en '65. Mon Jipé chéri !Chouette, poète et photographe.Et donc, à toi, Carole !Très chère folle !! qui l'aima tant,comme lui, toujours, en retour) Surgi le temps(subséquemmentà nos frasques d’enfants sans âge)des fleurs fardées d’un vilain sang Dans l’entouragede nos ménages(pour avoir manqué de courage ?oh, ouiche ! très semblablement) ... [Lire la suite]
18 juil. 2022

Jaser ? Allons, donc !

Je ronge mon carnet ainsi qu'un gras burgerparmi tous ces regards happés par les écranstandis que me réjouis de mordre, à pleines dentsquelque vers surgissant de l'incertain bonheurd'être làlas de tous ces faciès , mais de n'en être pas Après tout (âpre, en tout !), je n'ai pas fait grand choseque ranger mon carné dans sa poche, au flanc droitpour laisser à l'esprit quelque espace à sa voixsans ne plus m'inquiéter de mon taux de gluchoseEt vlan !Voici que me reprends un pamphlet délirant Souris de mon plancher - Sourissimo,... [Lire la suite]
01 juil. 2022

Gloria, ha !

Goîtres, cloître et glaives de gloire...C'est quoi l'Histoire ? La petite ou glande ? Ou ces célébrations - perdues pour l'Opéra !que de tristes prélats s'octroient sur leur gironpuis rentrent au logis, sans demander - par don !"Dites, chérie... Ma chaire... Était bon, la pizza ?"(Ah ! Cet accent 'poisson' !) Rebellion ! Rebellion ! Quelle sera ton heure ? Intérieure ? Intrinsèque ?Après avoir pointé à la bibliothèque ? "Ah, c'est trop de fatique !ces tergiversations sur le pouvoir des chatset leur sourde façon de nous... [Lire la suite]

31 mai 2022

Noumène hymen

à nous, man ! "Nous...", c'est quoi ? "Nous" sait quiL'On empêche d'y voir plus clairnoués, comme nos viesnos doigts brandis libres dans l'airdéfiant l'Hypocrisie ! *** "Dis-moi où tout cela nous mène ?"m'as-tu demandé, effaréepar quelque triste et vaine antienneou quelque sublime regret *** Paraît l'aube et ses chiants d'oiseaux....(quel couperet à nos ébatsquand, au chant de nos agrégatsils rameutent mon Japrisot !) *** Tiens, voici "L'est-Fou !", sur la place(morgue affichée - ah ! Leur Fureur...)au bras, leur prochain... [Lire la suite]
29 avr. 2022

diatoniques

Donnez-moi le las, je lui prêterai mon dosque toujours à notre portée soit le chemincelui de la fraternitéd'où s'élève le genre humaindepuis le sol, vers les nuéessans ambage et sans trémolos Il existe pourtant des "si"menaçant notre condition"Et si on essayait les cons ?""Et si qu'on avait un' bonn' guerre ?"Pardon ? Suffi ! Assez ! Assis ! "Avec ça... Y en a un peu plus;j' vous l'mets quand même ?"Merci ! Assez des anathèmes !Voyez donc, j'en ai plein la raie Prédications à découvert, tous azimutsqui souhaitent dresser le couvert... [Lire la suite]
17 avr. 2022

matin festif (oui, mais sans Moi ferme)

Petit matinen ton festinje sais que tu fourbis ta blague Qu'à ton tétintu voudrais bienque j'abouche une journée vague Bonjour, bonjoursuperbe fourviens me vendre ta camelote Bardée d'amoursqui font la courà de trop sinitres marmottes D'un mauvais piedme suis levéen ma chambrée de servitudes Eh, tu le saisdans ton maraisiront sombrer mes certitudes Oh, cinéma !à tour de brastu peux m'asséner tes louanges Je n'y crois pasici, ou lasdans la nostalgie de mes langes Oui, vas-y, montecontre la fontede la nuit que j'ai embrassée ... [Lire la suite]
08 avr. 2022

Amertumes (part trop campagnarde ?)

Alors... Alors... Il y a cet hommeau front plissé sur son nombrildont nul pensumne peut plus ranimer l'envie Mais, celle-là ! Oui, cette femme...N'était-ce la même, à l'instantqui passait à contre-courantà son giron, aucune flamme ? Et ce garçon ou cette fille...(à maints égards trop innocents)donnant la main à ces parentsrêvent-ils d'ogre ou de bille ? Réfutant l'heur, considérons...Pets ou pétioles ?"Ah, mais tu vas me rendre folle !"Consolidons... Consolidons... Tout à l'heure, il pleuvait encoreet le fleuve n'en avait... [Lire la suite]