fun5tv_power_tenor

C’est que ça caille ferme 
au soir, à l’entre-pont 
loin dessous l’épiderme 
de la narine au fion ! 

Oh, ça ! C’était couru 
sous cette latitude 
mais, me peler le jus 
j’avions pas l’habitude 

Quand c’est-y qu’on s’écoute 
avec la rage au ventre 
que s’installe le doute 
sur les peines qu’on rentre ? 

Un vilain coup au cœur 
m’aura jeté un sort 
et puis, ce chaluteur 
m’attendait sur le port… 

Et voilà, j’ai quitté 
et mon âme et mon île 
pour enfin réchapper 
de cette ailurophile 

Chat par-ci, chas par las 
chapardeur de banquette 
entremise, entrechats 
et chat, tôt sur la couette ! 

Il me vint à l’esprit
sur mon coin de rabane
que je payais le prix
d’une syllogomane

Gavé, le bec à foin !
Qu’elle aille se gratter !
Je me croyais malin ?
N’étais que son objet…

Reluquant à la poupe
les lettres cyrilliques
j’ai rabattu ma coulpe
et filé vers l’Arctique

Une idée saugrenue
pour un Guadeloupéen !
Mais bon, en coquecigrues
ça ! je m’y connais bien…

Et voilà ! J’ai le fût
qui pèle jusqu’aux dents
au moins, je ne suis plus
un facile chaland

tiniak ©2022 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
ⓁⓄⓋⒺ ! ⓁⓄⓋⒺ ! ⓁⓄⓋⒺ !

Pour l’Agenda Ironque du mois de mai, hébergé par Photonanie qui propose les mots suivants (ben, si !) : "ailurophile, syllogomanie, bec à foin et puis aussi coquecigrue parce que j’aime bien ce mot".