à Lau,

Sous l’écorce endormie et l’hiver passager
la sève se ménage un tout nouveau printemps
et, dans ce doux présage, une âme est allongée
sur le temps qu'il faudra pour trouver un amant

Écoute, voir...
Le Petit mis au bout enflamme le tarot
mais le verbe à genou devant ce bel égo
avoue qu'il s'y connaît nombre vertes histoires

Il faudra leur dire (à ces âmes endormies)
de ne pas s'affoler quand passe la saison
car le ciel est changeant comme à l'onde les ris
et l'écorce est à l'arbre un tantrique blason

La lente montée de la vie va jusqu'au bout
comme la raison d'exister peut rendre fou !

larbre15

tiniak ©2022 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
Illustration : Laurence Délis, "L'arbre XV".
(Lau, dont viennent les mots en italique)

-Alors ? On fait quoi #léga ?-