Dans les aventures du Bob Morane de Henri Vernes, Miss Ylang Ylang "la fleur des fleurs" est le chef suprême du SMOG, une organisation criminelle internationale, composée de mercenaires, nervis et autres bandits.


Y a d' la joie par-dessus les toits
du soleil cru dans les ruelles
et novembre…
son air de mercredi des Cendres
dit qu'il faut rentrer et se taire ?

Les étourneaux l'auront compris
(plus tôt, dans les soupirs d'octobre
lâchés leurs ballets de désordre
par-delà les trembles transis)
vomi des puits d'Ylang-Ylang
le smog vient cailler sur la langue

Aux gourds méandres de la Seine
(et leurs bouquinistes boîteux)
ils ont préféré l'eurasienne
étape au parallèle heureux
sur l'estuaire du vieux Han

Novembre à Ðà Nẳng, ça vaut mieux
que les quais d'un Paris pluvieux
il y pleut, mais n'y fait pas froid !

Gardons-nous donc des almanachs
qui font l'article des frimas
au passage de chauv'souris
pour des vendredis à revendre...

Y a d' la joie pour ceux qui s'en font !
La raison d'être ailleurs, ici
A les vertus d'un bol de riz
Novembre ? C'est un nem, allons...
Gardons-en pour l'Epiphanie.

cham_masks

tiniak ©2021 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
Versé à L'agenda ironique, hébergé par Laurence Délis, en ce mois de NOVEMBRE.
Contraintes d'écriture :

  • utiliser « Y a de la joie par-dessus les toits, du soleil dans les ruelles et novembre… »  pour incipit
  • employer les mots un puits – le passage – se taire.

En illustration : masques inspirés de la culture Cham (vietnamienne), à voir chez @Amélie Clavier.