Il est aussi transparent qu'un mirage
en son voyage imaginaire
loin derrière flotte la Terre
et Lune lui ouvre grand son visage

Nul trouble n'importune son sommeil
l'âme éblouie, tout au contraire
il va, de son pas débonnaire
au-devant de longs horizons vermeils

C'est l'heur du retour en enfance
qui lui confère une prestance
que lui envieront tous les ciels
sur leurs chevalets d'Éternel

Où veut-il donc aller se perdre ?
Dans cette clarté qui l'attire ?
Dans l'intimité d'un soupir ?
Dans l'ivresse boisée du cèdre... ?

Nulle trace cartographiée
n'attestera de son trajet
Elle est fantasque, la forêt
qui murmure son nom : Poucet...

N'était la sueur à son front
il ne lui convient aucun âge
Seul vaut l'onirique partage
où peut s'égarer la raison

Un pas devant l'autre, et de suite...
il progresse dans l'inconnu
à la recherche de vertus
tirées comme lignes de fuite

garcin

tiniak ©2021 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

Pour un Défi d'Evy n°326, sur le thème "inconnu";
avec les mots imposés : Sommeil, Éternel, Imaginaire, Éblouie, Clarté, Attirer, Égaré, Âme, Transparent, Mirage...

Pour l'illustration, pas sûr, hein ? Mais on dirait bien du Gilbert Garcin... Non ?