Averto : Le 8 mars, c'est tous les jours #macho man !

 

L'heure encore estivale étirait la soirée 
autant sur les jardins que la rue animée

Avec une douceur qui ne trahissait pas
de son for intérieur, le bouillonnant magma

Non contente de jouer de son temps à loisir
elle y laissait grouiller ses plus sombres désirs

Un morceau animal vibrant à ses oreilles
elle apprêtait son port à nul autre pareil

Quelque noire vengeance enrobait son regard
qu'il lui faudrait dompter, tel un vieux cauchemar

Un sourire apparut dans le miroir éteint
elle y vit resplendir, impétueux, son destin

Elle savait combien sa vue le rendrait fou
ajustant au poignet un arceau d'acajou

Un frisson parcourut son échine enfin glabre
où rien ne subsitait de Sa Marque macabre

Sa rousseur contenue en un chignon habile
déverserait bientôt sa rage indélébile

Elle, entendant son pas crisser sur le gravier
aussitôt réarma son rire meurtrier

LeGoût87_nuque

tiniak ©2021 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
pour un (hélas) 87ème Devoir du Sieur Lakévio du Goût.
Illustration : pastel de Sally Strand.